Les adolescents

La thérapie analytique adressée aux adolescents a longtemps interrogé les analystes, en effet on imagine mal un adolescent se coucher sur un divan et encore moins lui fournir une caisse de jouets comme avec un enfant.

Leur âge rend la question de l’enfance inabordable. Le recours à l’aide d’un adulte, ne va pas de soi pour lui. Il faut compter aussi qu’à cette période l’adolescent aura principalement recours à des passages à l’acte plus ou moins dangereux plutôt qu’à une demande d’aide provenant de l’extérieur.

Parmi ces passages à l’acte et problématiques, on trouve :

Des conduites à risques : agressivité, fugues, violences, rapports non protégés, petite délinquance.

Mais aussi:

ado

La dépression, des comportements suicidaires

Le deuil

Les addictions

Les difficultés scolaires

Les troubles alimentaires : anorexie, boulimie

Des traumatismes

Des difficultés relationnelles (parents, enseignants, amis)

Des troubles du sommeil

Et des questionnements identitaires

Les psychologues ont malgré tout développé des techniques qui permettent de prendre en compte les fonctionnements propres à l’adolescence. L’utilisation d’un média qui fait partie intégrante de leur quotidien, tel que le jeu vidéo, peut être l’un d’eux.

L’adolescent, enfant dans un corps d’adulte, se trouve dans une période de passage. Le passage pubertaire bouleverse le rapport qu’il entretenait jusqu’ici avec lui-même et avec les autres, en premier chef ses parents dont il ressent le besoin de s’éloigner et de se distinguer.

Cette phase est quasi obligatoire, mais n’a pas valeur de rejet réel, c’est pourquoi Winnicott conseille avant tout aux parents de « survivre » à cette période.

Mais tous ces changements sont également une chance pour l’adolescent qui se voit dans l’obligation de se recréer et s’ouvre par là même à l’influence extérieure, avec ses risques et ses richesses.

Pour aider les adolescents à traverser cette crise, qui peut parfois se voir compliquée par des problématiques extérieures venant s’ajouter aux transformations internes, il est possible de leur proposer le soutien d’un professionnel tel que le psychologue.

Il est relativement peu fréquent qu’un adolescent consulte sans y être amené par un tiers, c’est pourquoi les parents, mais aussi les amis proches, ont un rôle très important dans cette démarche.

Il peut parfois suffire d’une ou deux séances pour aider le patient à y voir plus clair et permettre une amélioration rapide.

Lorsque ce n’est pas le cas, on peut proposer une psychothérapie analytique qui vise à rétablir les mécanismes adolescents momentanément déstabilisés. Le but étant de permettre au patient de retrouver des repères stables et constructifs et de l’aider dans la création de son identité.

Par le biais du jeu et de la parole, nous tenterons d’identifier les points douloureux et les questionnements qui sont en jeux dans cette situation afin d’y trouver une issue la plus favorable possible.