Écrans et autisme : la thèse farfelue et virale d’un médecin

Une thèse très controversé, à l’image des grands raccourcis que font les médias pour faire le buzz. Je vous laisse juger par vous même

« Nous sommes deux médecins de PMI qui avons pris l’initiative de faire cette vidéo pour alerter les parents, les professionnels et les pouvoirs publics, sur les conséquences graves de tous les écrans sur les enfants de 0 à 4 ans. Et notamment sur des troubles qui ressemblent en tout point aux troubles du spectre autistique. »

La thèse du Dr Ducanda : les écrans font entrer dans la « case autiste » des enfants qui sont en fait lobotomisés par les écrans. Ce sont de faux positifs – il suffit d’ailleurs d’arrêter les écrans pour guérir.

L’exposition excessive des enfants aux écrans pose des problèmes : elle peut induire des comportements d’abandon des stimuli sociaux habituels, une dépendance, de l’obésité et des troubles (anxiété, sommeil, concentration). Il faut faire attention et encadrer.

Mais cela n’a rien à voir avec l’autisme.

« L’autisme est un trouble profond qui provoque des difficultés à s’engager dans une relation sociale stable, continue et fructueuse », nous précise Catherine Barthélémy, pédopsychiatre spécialiste de l’autisme et professeure émérite à la faculté de médecine de Tours.

suite de l’article par ici